Animaux Totem : Hibou

Animaux Totem : Hibou

Les hiboux sont souvent considérés comme mystérieux, principalement parce que nombre d’entre eux sont nocturnes et que les Hommes ont toujours trouvé que le monde de la nuit était plein de mystères et d'inconnu.

Sa présence dans nos contrées en a fait un animal emblématique de la nuit, si bien que cet oiseau a fini par se charger d’un riche symbolisme.

En quoi consiste donc le symbolise du hibou, notamment dans la perspective du totémisme amérindien ?

Nous avons cherché pour vous les réponses que l’ethnologie pouvaient apporter à cette question  !

1/ Hibou : Animal Totem chez les Amérindiens

Parmi des tribus telles que les Alabama, Caddo, Catawba, Choctaw, Ojibway, Cherokee et Cheyenne, le grand-duc d'Amérique et le petit-duc des montagnes étaient considérés comme des hiboux dangereux. Notons que ces deux hiboux ont des "cornes" ou des plumicornes (touffes de plumes) sur le sommet de leur tête. Dans certaines cultures tribales, les cornes sont considérées comme un signe de puissance, ce qui peut expliquer pourquoi les hiboux "cornus" sont plus facilement craints que les autres.

C’est pour cela qu’ils sont utilisés comme animal totem par certaines tribus amérindiennes :

  • Les Creeks ont une danse du hibou des champs et une danse du hibou cornu.
  • Les guerriers Cheyenne attachaient souvent des plumes de hibou grand-duc à leurs boucliers, ou les portaient sur leurs bras. Cela leur conférait des pouvoirs spéciaux, comme la capacité de voir dans l'obscurité et de se déplacer silencieusement.
  • Les tribus Dakota et Hidatsas vénèrent le hibou en tant qu’esprit protecteur du guerrier.
  • Les Indiens Lenape et Delaware, quant à eux, pensent que s'ils rêvent d'un hibou, il deviendra leur gardien.

    2/ Hibou : Signe de la mort

    Bien que le Grand-duc d'Amérique préfère chasser au crépuscule et à l'aube, le Grand-duc et le Petit-duc peuvent être actifs la nuit (d’où leur réputation). Cela est encore renforcé par des ailes frangées (cannelures) leur permettant de voler de manière pratiquement silencieuse, et par leurs cris variés tels que des ricanements, des gloussements, et des aboiements et grognement quand ils se sentent menacés.

    Il était donc inévitable qu’il finisse par être associé aux fantômes, et des légendes racontent que les grands cercles autour de leurs yeux seraient constitués d’ongles de fantômes. Le hibou porterait des messages d'outre-tombe, et délivreraient des avertissements aux personnes qui ont enfreint les tabous tribaux.

    Certains Amérindiens pensaient même que ces hiboux n'étaient pas de véritables oiseaux, mais plutôt des esprits.

    Dans d'autres tribus, ils étaient considérés comme les esprits agités des morts. Par exemple, les Cheyennes croyaient que seul le hibou des marais était un oiseau. Tous les autres hiboux étaient quant à eux des esprits de la nuit. C'est pourquoi entendre le hululement d'un hibou était un mauvais présage. Aussi, les anciens et les mères de ces tribus utilisaient le cri du hibou pour effrayer leurs petits. L’oiseau/esprit faisait alors l'objet de nombreuses histoires de "croquemitaine", racontées pour convaincre les enfants de rester à l'intérieur pendant la nuit, au risque, en cas de désobéissance, d’être emporté dans le royaume des morts.

    3/ Hibou :  symbole chamanique

    Les hiboux ne sont cependant pas toujours considérés comme de sinistres annonciateurs de la mort :

    • Dans la tribu Hopi, le grand hibou à cornes, Mongwu, est un homme de loi sans humour qui joue le rôle d'"homme droit" face aux pitreries des clowns Koshari.
    • Dans la mythologie relative au hibou d’autres tribus, ces oiseaux sont dépeints comme des bons à rien voués à une vie nocturne afin de les punir de leur comportement paresseux.
    • Chez d’autres encore, le hibou représente la sagesse, comme c’est le cas dans la mythologie grecque (la chouette, sa cousine, est un des emblèmes de la déesse Athéna), et donne la capacité de voir des choses qui sont normalement cachées, comme les motivations secrètes de ses adversaires ou la bonne voie lorsqu’une décision importante est à prendre.
    • Les tribus Cherokees, Lakotas et Caddos croyaient que les hiboux pouvaient apporter des informations aux hommes-médecine capables de les comprendre. Ces informations peuvent porter sur des événements qui se déroulent à une distance éloignée dans l’espace ou/et dans le temps.

      Conclusion : Que symbolise-t-il en tant qu’Animal Totem ?

      Si vous avez choisi (ou s’il vous a choisi) le hibou comme totem, vous êtes peut-être plus enclin à être attirées par la fraîcheur, le calme et l'obscurité de la nuit.

      Il est fort probable que vous ayez une intuition très développée, avec une affinité pour l’inconnu et le fantastique.

      Si vous reconnaissez ces traits de caractère comme étant les vôtres, lisez et écoutez ce qui suit comme votre propre voix intérieure :

      Le pouvoir du hibou nous donne la connaissance des royaumes cachés, il offre la capacité de voyager sans crainte dans l'obscurité de la nuit symbolique. Dans la nuit silencieuse et profonde, nous trouvons alors un soutien dans la voix cachée d’un divin qui se fait l’écho des choses les plus discrètes quoique le plus souvent les plus essentielles. Car tout ce qui est d’importance dans ce monde et qui appartient aux grandes questions du sens de toutes choses, ne sauraient se donner sans se voiler, réservant sa substance à l’initié, au cœur attentif, à l’âme disposée, à l’esprit dont l’ouverture lui permet de soutenir le spectacle de ce que la plupart des Hommes fuient dans le divertissement quotidien d’une vie de labeurs et de loisirs, soit réconfortants, soit destructeurs.

      Le hibou est le signe, l’indice, la vertu, le miroir, qui invite à un autre rapport au monde, un rapport inversé, décalé, marginal, afin de se défamiliariser du monde, et de le voir tel qu’il est, tel qu’on ne le peut voir que quand « tout » se sent assez caché pour se laisser aller à soi-même et se livrer à de la révélation.

      Le hibou est l’œil ouvert sur l’envers du monde.

      ← Article précédent


      Laisser un commentaire

      Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.