L'Attrape-Rêve dans la Décoration d'Intérieur

L'Attrape-Rêve dans la Décoration d'Intérieur

Si en Occident, l’Attrape-Rêve se présente comme un objet de décoration, il ne faut pas oublier qu’il est originaire d’Amérique du Nord où les tribus qui l’ont créé et utilisé lui conféraient une fonction « magique » pour combattre les mauvais rêves.

S’il nous semble tout à fait inapproprié de nous avancer jusqu’à lui revendiquer un pareil pouvoir, il n’est cependant pas étranger à notre mode de vie que la décoration d’intérieur, de la même façon que celle de nos terrasses, balcons et jardins, a des effets qui sont prouvés sur l’humeur des gens qui s’en préoccupent.

Lorsque l’on envisage l’Attrape-Rêve Occidentalisé, nous réfléchissons à un objet nouveau dont les caractéristiques viendraient enrichir le potentiel d’objets disponibles à la réinvention d’une décoration personnalisée.

Dans ce blog, nous allons présenter cinq approches complémentaires qui permettront de déterminer l’Attrape-Rêve le plus adapté à servir à la création de l’harmonie de l’endroit où vous auriez le projet de le mettre en valeur :

1/ Le Lieu, Intérieur ou Extérieur

Il est devenu commun d’utiliser des Attrape-Rêves pour habiller une terrasse, on le peut disposer en composition sur mur au-dessus d’un banc de jardin de bois nu, où à une branche d’arbre bien choisie. Imaginez-le flottant légèrement à contre-jour, accroché aux montants d’une tonnelle ou à l’arcature d’un kiosque. La souplesse et la finesse de l’objet apportera sans aucun doute sa petite note d’onirisme.

Pour l’intérieur de la maison ou de l’appartement, il devient essentiel d’adapter son envie en prenant en compte la luminosité. Le design scandinave à mis à la mode les intérieurs blancs, nos habitations modernes accueilleront donc très naturellement le spectre des attrape-rêves blancs, blancs cassé, beiges, relevés pour certains de pastel rose ou bleue. Il n’est pas rare, par ailleurs, dans la décoration contemporaine, de le retrouver associé avec toute la gamme de ces fleurs séchées, bois flottés, meubles anciens patinés, miroirs encadrés d’un tressage d’osier, vases aux formes épurées où l’on peut voir parfois apparaitre la brique crue. Ils savent y apporter un peu d’excentricité tout en restant assez discrets pour ne pas commettre de faute de goût.

2/ Les Couleurs

Si notre goût se porte plus vers l’excentricité et l’énergie de la couleur, L’Attrape-Rêve peut aussi se présenter sous formes diverses, monochromatiques ou bigarrées, avec l’ajout de plusieurs matériaux. Le dispositif du capteur de rêve stimule beaucoup l’imagination de ses créateurs et ses connaissances en esthétiques tribales, ethniques, historiques, rencontre en lui une sorte de bac à sable au potentiel unique et illimité. Dans le jargon, on a coutume de nommer ces attrape-rêves en forme de pot-pourri : les bohêmes. Plume de paon ou de canard, bille de bois peintes, perles de toutes les couleurs, tailles et formes, pompons, frou-frous, des coloris chaleureux dont l’énergie redonnera vie à un endroit de chez vous qui en avait bien besoin. Autrement, apporter la touche finale à un mur peint pour y produire un contraste ou une complémentarité. Casser un peu la trop grande douceur d’une salle de bain ou l’accentuer, faire aussi d’un couloir un passage qui ne soit plus monotone.

Ces Attrape-Rêves sont moins viables en extérieur où la lumière directe du soleil et les pluies finiront avec le temps par avoir raison de ses couleurs. Ces Capteurs de Rêves ethniques ou bohêmes seront donc idéalement placés dans des lieux abrités, ils y sont parfois même plus efficaces qu’un tableau de mauvaise qualité ou une tenture sans âme.

3/ La Forme

Si la plupart des Attrape-Rêves sont plats, autrement dit que leur volume s’approche plus de celui d’un tableau que d’une plante d’intérieure, ils ne le sont pourtant pas tous. En effet, leurs concepteurs ont su lui offrir deux développements des plus intéressant pour aider à la décoration : le gigantisme et le carillon.

  • La taille la plus courante d’un attrape-rêve tourne autour d’une quarantaine de centimètre, certains vont cependant au-delà du mètre, le diamètre du cerceau peut quant à lui aller jusqu’à 50 cm. Ces derniers s’adaptent parfaitement à un jardin, on remarquera que dans cette gamme c’est le design scandinave qui prédomine, aussi y retrouvera-t-on, rubans, macramés, pompons, lesquels prendront alors la place des plumes.
  • Détournant le carillon à vent d’Asie placé à l’entrée de nos cabinets d’ostéopathie les plus zen, nous retrouvons un type d’attrape-rêve dont le cerceau est maintenu à l’horizontale, tout autour duquel, comme les fils d’un Pinocchio, sont nouées de fines cordes blanches de tailles variées reproduisant un colimaçon. Il est tout à fait possible de s’en servir comme d’un lustre. Peut-être une des plus belles réussites de la rencontre entre l’univers de la déco et un objet traditionnel, dont il semble que nous n’ayons pas encore fini d’explorer tout le potentiel.

    4/ La Composition

    L’Attrape-Rêve peut être combiner avec certains de ses congénères à plume et/ou à frange. Pour commencer, vous pouvez très bien construire une association d’Attrape-Rêves, et créer quelque chose qui fut un mix d’ethnique et de scandinave : choisissez un attrape-rêve avec une base neutre comme le blanc, puis un autre dont le spectre de couleur saura rentrer en résonnance avec les tensions lumineuses et colorées dominantes de votre pièce à décorer. Certains utilisent un bois flotté assez long, fixé à l’horizontal, et y suspendent des attrape-rêves de tailles, grosseurs, et coloris tels qu’ils en viennent à former un ensemble qui aura sans aucun doute le pouvoir de questionner vos invités. Qui cherche l’originalité ne passera pas à côté d’une pareille opportunité de surprendre.

    5/ Insertion

    L’attrape-rêve n’a pas vocation à ne s’intégrer dans aucune des compositions décoratives que vous auriez pu élaborer pour votre maison, il est donc possible d’y intégrer nombre des matériaux que nous utilisons par ailleurs dans la décoration. Nous pensons, par exemple, aux fleurs sécher, monnaies du pape, cheveux d’ange, plumeaux d’herbe de la pampa, mais aussi vous pouvez encore y attacher des pierres, de petits animaux de papier, des bijoux fantaisies, ou même ces mini attrape-rêves qui créeront un fascinant effet de perspective.

    Conclusion

    Qu’importe l’endroit choisi, la couleur qui vous aura séduite, la forme et la générosité des ajouts décoratifs, vous parviendrez toujours à des associations qui sauront contribuer à l’harmonie de votre lieu de vie.

    L’attrape-rêve possède une plasticité unique en son genre, ayant pu préserver sa base ethnique et artisanale quelle que soit la façon dont notre esprit occidental l’aura revisité. Selon nous, l’inventivité qu’il stimule chez les créateurs est loin de le dénaturer, mais il est un hommage constant à l’efficacité de sa structure, si bien qu’il peut s’inscrire parmi ces rares objets polyvalents qui font le bonheur des loisirs créatifs. Réunir les matériaux naturels, la facture manuelle, la modernité, l’élégance et l’onirisme, n’est, en effet, pas donné à tout le monde.

     

    ← Article précédent Article suivant →


    Laisser un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.